Aller au contenu

Agir sur les pulsions alimentaires, un défi de tous les jours !

De quoi s'agit-il ?

La pulsion alimentaire est un besoin urgent de manger, difficile à réfréner.

Les pulsions alimentaires surviennent le plus souvent en fin d’après-midi ou dans la soirée et poussent à se jeter sur les sucreries, sur le pain et le fromage, parfois sur un apéritif ou une boisson sucrée.

Il ne faut pas les confondre avec les hypoglycémies qui sont des malaises physiques liés à une chute brutale de la glycémie, 2 heures après la prise d'un aliment ou d'une boisson sucrée.

D'où viennent les pulsions alimentaires ?

Les pulsions alimentaires sont dues à la baisse d’un neuromédiateur : la sérotonine. Les neuromédiateurs sont les molécules qui font la liaison entre nos neurones, les cellules de notre cerveau. La baisse des neuromédiateurs est à l'origine des dépressions et la majorité des antidépresseurs agit à ce niveau. La célèbre Prozac agit par exemple comme "inhibiteur de la recapture de la Sérotonine". Autrement dit il empêche sa destruction et permet de faire remonter le niveau.

Dans le cas des pulsions alimentaires, l’aliment va être utilisé comme « antidépresseur » naturel. Nous consommons du sucre ou du fromage ou de l'alcool pour faire remonter notre sérotine et nous sentir moins mal...

Des solutions naturelles existent !

Manger pour se sentir moins mal dans sa peau, cela ne marche qu'un temps ! en effet, ces grignotages répétés font prendre du poids, ce qui n'est pas très bon pour le moral et peut entrainer par contrecoups de véritables hypoglycémie.

Heureusement la Neuro-Nutrition nous explique comment sortir de cet engrenage :


Faites le test !

Le site Natural Physical Attitude vous offre votre Bilan de neuromédiateurs !

Pour faire le test, cliquez simplement sur le lien suivant (c'est gratuit et vous avez le résultat immédiatement) :

Je fais le test


Action numéro 1 : ajouter des protéines au petit déjeuner

La sérotonine est fabriquée à partir de tryptophane, un acides aminés naturellement présent dans les protéines.

La consommation de protéines au petit déjeuner : œufs, jambon, complément de protéines, permet un bon approvisionnement du cerveau en acides aminés tout au long de la journée.

Voir nos recettes de smoothies protéinés

Action numéro 2 : prendre un complément à base de tryptophane

Si le problème est ancien ou important, il est intéressant de prendre pendant quelques semaines un compléments alimentaires contenant des précurseurs de la sérotonine : le tryptophane.

 


Nouveau ! 2 semaines de menus Low Carb

Vous voulez découvrir l'alimentation Low-Carb ? MyNPA-Coach vous offre deux semaines de menus, de recettes et de listes de courses. alimentation cétogène Low Carb

JE VEUX RECEVOIR MES MENUS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :